DU CDI ENNUI A LA FORMATION PASSION ! Le témoignage de Marie-Claire.

Début 2018, je prends conscience d’un ennui au travail et d’une absence de perspectives. Après une première  discussion au téléphone avec Christine D., une amie rencontrée dans le milieu musical et par ailleurs présidente de BCN, le déclic se fait : je suis encore loin de la retraite, je veux encore m’épanouir professionnellement et me donner à fond pour un projet. Attirée depuis toujours par la nature, le terroir, les langues étrangères et le contact, mon projet dans le milieu du vin commence à se construire. Sur les conseils d’Hélène de Bourgogne Collaborative Network, je m’inscris sur un MOOC en ligne proposé par l’université de la vigne et du vin de Dijon et je le valide mi Juillet avec une grande satisfaction.

Grâce à l’enthousiasme de l’équipe BCN et aux échanges très riches avec les membres de l’association, la motivation et l’enthousiasme reviennent. Tout s’enchaîne en quelques mois avec plus ou moins de difficultés pour aboutir à la signature d’une rupture conventionnelle fin Juillet. C’est décidé je quitte ce travail pour avancer. Cette décision a provoqué des rencontres et des rendez-vous auprès de différents acteurs de la filière (Le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne et différents vignerons) en partie grâce aux  liens du réseau BCN.

Inscrite à Pole Emploi depuis le 1er Aout j’ai assisté aux vendanges vertes courant Juillet et j’ai participé à mes premières vendanges début Septembre  à Fixin ainsi qu’à la vinification au Domaine Vaillard.  Ce viticulteur passionné a compris et apprécié mon projet de reconversion et me propose de venir le voir dès que j’ai des questions. Sur les conseils de de Christine j’avais parlé de mon projet dans mon réseau amical et c’est le frère d’un ami qui est à l’origine de cette belle et utile rencontre. Juste avant les vendanges j’ai donc été présenter mon projet à Pole Emploi afin de préparer une formation. Ma conseillère a été très réactive. J’ai même pu choisir entre deux formations pour lesquelles ma candidature avait été retenue. Je commence donc une formation diplômante début Novembre à Beaune sur 7 mois.

Je me sens réellement portée par tous ces éléments positifs.  Le soutien de BCN et notamment d’Antoine par le biais des ateliers « AEC » (pour Ateliers Emplois Compétences, la formation-action mise au point par l’Association), m’a permis de prendre conscience du fait que j’étais la seule à décider du tournant que ma vie devait prendre. J’ai réussi à écarter la peur économique de « l’après » pour me concentrer sur le présent.a

Je suis impatiente de découvrir le milieu viticole et j’espère pouvoir y travailler dans quelques mois. Cependant, même si ce n’est pas le cas, ma culture générale en sera enrichie. Cette rupture avec mon ancienne vie professionnelle  a été possible grâce à BCN et m’a permis de retrouver force et confiance pour appréhender l’avenir.