Economie·Optimisme

Nette remontée du cours de la calèche.

Faut-il, comme Yves Cochet, s’acheter d’urgence des calèches venues de Pologne, vu qu’en France on n’en fabrique plus, et que, il en est persuadé, d’ici quinze ans « quand il n’y aura plus ni essence ni électricité, ce sera l’un des seuls moyens de se déplacer » ?

Faut-il, toujours comme ce vert historique, s’installer dans une ferme de quelques hectares située dans un lieu qui « coche toutes les cases pour vivre en autarcie », avec à proximité « un bois pour fournir l’énergie primaire, de l’eau, des terres cultivables » (Paris-match, 25/07) ? Et, chevaux de trait et calèches bien au chaud, se préparer à la catastrophe à venir ?

Calèches_central_Park

Lire la suite « Nette remontée du cours de la calèche. »

Nos synthèses par domaines.·Optimisme·Revue de Presse

Elles n’ont pas l’âge de leurs artères.

Dimanche matin, 08 Heures à peine… je suis heurté de plein fouet par les trois « mamies » de la Revue Fémina : qu’on en juge, l’une Colette a 105 ans, et affirme : « Le piano, voilà mon secret ». Le ton est donné. La seconde Paule, a 90 ans, et dès sa retraite s’est portée volontaire (bénévole de l’association « Old’Up – Vieux Debout ! ») dans une unité de soins palliatifs. Face à la souffrance, on ne pense plus à se regarder le nombril ! On se rencontre pour réfléchir au travers d’ateliers sur le temps qui passe, les actualités, la spiritualité…

Mais c’est la benjamine, (75 ans), qui m’interpelle :  je connais cette femme…

AF_Dautheville3 Il va me falloir un temps certain,… avant de retrouver dans ma bibliothèque « La Piste de l’Or », paru chez Plon en 1982, et présenté par votre serviteur début 1983 dans une émission radio qui s’appelait « Carburant pour la tête ». Ne cherchez pas, il y a largement prescription.

AF_Dautheville2

Ainsi, sa vie, Anne-France Dautheville l’a consacrée à faire ce qu’elle aimait : de la moto ! (En réalité, il y a eu un petit blanc de … plus de 30 ans au milieu de sa vie).

« C’est l’esprit du voyage qui me porte ».

… J’ai acheté mon premier deux-roues, un 50 cm3, en mai 1968 pour me déplacer en ville. En septembre, je prenais la route et découvrais le mouvement pur… Deux ans plus tard, je passais mon permis moto. La découverte de la liberté à 27 ans ! J’en avais rêvé.

En 1972, je participais au premier raid Orion, un Paris-Ispahan à moto. J’étais la seule femme. C’est devenu une passion puisque, pendant près de quarante ans, j’ai ainsi sillonné la terre entière comme écrivain-voyageur. Parmi les voyageurs, il y a les « parteurs », qui ne savent que partir et se saouler d’action, et les « reveneurs », qui retirent quelque chose de leur voyage. C’est à cette catégorie que j’ai voulu appartenir. En 1981, j’ai cessé les grands périples de plus de 20.000 km, tout en continuant à écrire et rouler pour le plaisir. Le jour de mes 60 ans, j’ai cédé de nouveau à l’appel de la route.  Je me suis acheté une BMW 800 d’occasion et j’ai parcouru 4200 km pour faire le Tour de France de tous mes amis ! C’est un accident de voiture qui m’a stoppée définitivement en 2012. Maintenant j’ai mes douleurs, mais pas question de me lamenter sur mon sort. Aucune frustration, aucun regret ne viennent ternir le sentiment de joie que j’éprouve aujourd’hui.

AF_Dautheville1

Mes voyages dans les pays pauvres m’ont aussi montré à quel point j’étais privilégiée. ils m’ont tant appris : profiter de l’ici et maintenant, s’ouvrir aux autres et revoir ses préjugés, ne pas considérer le matériel comme une finalité, mais investir dans des rencontres authentiques. C’est pour moi la clé du bonheur à tout âge ! L’esprit d’aventure ne m’a pas quittée, il guide mon écriture, laquelle désormais donne un sens à ma vie.

Propos recueillis par Valérie Josselin – Version Fémina N° 903.

Du même auteur :

  • Une demoiselle sur une moto, Flammarion, 1973.
  • Et j’ai suivi le vent, Aventures vécues de Flammarion, 1975. Rééd. Petite bibliothèque Payot Voyageurs, 2017.
  • L’Histoire de Jeff Walcott, Belfond, 1978.
  • La Piste de l’or, Plon, 1982.
  • Le Voleur d’images, Plon, 1983.
  • La Ville sur l’eau, Plon, 1985.
  • Les Anges de sainte Catherine, Stock, 1987.
  • Les Variations Maraldi, Julliard, 1989.
  • L’Africaine, Olivier Orban, 1990.
  • Les Chevaux du ciel, Le Rocher, 1992.
  • Julie chevalier de Maupin, Lattès, 1995.
  • Les Très Riches Heures de Meslois sur le Sansonnet, Olympio, 2000.
  • Le Grand Dictionnaire de mon petit jardin, Minerva, 2004.
  • Avec Pierre Gay, Les Zoos pour quoi faire ?, Delachaux et Niestlé, 2005.
  • L’Intelligence du jardinier, Arthaud, 2009.
  • Le Grand Dictionnaire de mon petit jardin, Belin, 2013.
  • Les Miscellanées des plantes, Buchet Chastel, 2016.
  • Impressions d’Avicenne, Amazon ebook, 2016.
  • La vieille qui conduisait des motos, Payot, 2019.

Notes et références

Pour en savoir plus : https://www.youtube.com/watch?v=0cx1sADZFcw

L’Ours.

Développement personnel·Optimisme

Anaïs W., auteure indépendante présente son 5ème roman, « Suivre les vagues »

B0044267-modif-petite-696x488

Anaïs W. nous parle de sa vie d’auteure indépendante et nous présente son dernier roman, “Suivre les vagues“, un livre qui met en scène une “quête de vie” à travers le personnage d’Eléa.

Bonjour Anaïs, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre métier ?

Aujourd’hui, je suis auteure indépendante à temps plein, c’est mon activité principale depuis 2 ans et demi. J’étais en thèse scientifique quand je me suis lancée dans l’autoédition fin 2015.

Lire la suite « Anaïs W., auteure indépendante présente son 5ème roman, « Suivre les vagues » »

Economie·Evènements·Management·Optimisme·Témoignages

Plénière BCN N°115 : Alexandre le bienheureux.

Avec vos esprits tourmentés, je vous imagine bouche bée et yeux écarquillés, cherchant une malveillance inhabituelle dans ce titre qui m’est venu comme une évidence, en repensant au brillant témoignage d’Alexandre hier soir… Oubliez tous vos a priori, et soyez curieux !

téléchargement_Alexandre

L’ordre du jour de notre plénière était tellement dense (58 diapos de présentation, des chiffres, des analyses, des résultats… du juridique, des recommandations), que le titre ci-dessus aurait plutôt dû être « Mission Impossible », et que pour couronner le tout, il ne vous aura pas échappé que nous sommes passés aux horaires d’été.

Lire la suite « Plénière BCN N°115 : Alexandre le bienheureux. »

Optimisme·Pour un meilleur emploi·Recrutement & RH

Pourquoi s’entraîner à l’entretien d’embauche ?

Voici de source sûre, la preuve qu’en matière d’entretien d’embauche, il faut se tenir prêt à tout…

Un homme a un entretien d’embauche
-Le recruteur : « êtes vous prêt pour l’entretien ?
-L’homme : Oui
– R : Il y a 500 briques dans un avion, on en jette une combien en reste-t-il ?
– H : 499.

les-dieux-sont-tombes-sur-la-tete

– R : Comment faire entrer un éléphant dans un frigo en 3 étapes ?
– H : Ouvrir le frigo, faire rentrer l’éléphant, fermer le frigo.
– R : Comment faire entrer une girafe dans un frigo en 4 étapes?…
– H : Ouvrir le frigo, faire sortir l’éléphant, faire entrer la girafe et fermer le frigo.
– R : Lors de l’anniversaire du Roi Lion, tout les animaux sont présents sauf 1 pourquoi ??
– H : La girafe, parce qu’elle est toujours dans le frigo.
– R :  Une vieille dame traverse le lac aux crocodiles, pourquoi n’est-elle pas dévorée ??
– H : Les crocodiles étaient à la fête du Roi Lion.
– R : Malgré tout elle meurt, pourquoi ??
– H : hmmmmmmmm………. Je pense qu’elle s’est surement noyée
– R : Pas du tout. Une brique venue du ciel lui est tombée sur la tête. Vous avez échoué….Suivant!