Actualités & News·Développement personnel·L'éditorial·Pour un meilleur emploi

La Plénière des Grands Témoins. (N° 132).

Pourquoi l’intituler ainsi ? La réponse est presque dans la question : qu’il me suffise de citer les prénoms de : Nathalie – Estelle – Séraphin – Julien – Zélina – Patricia pour expliquer l’ordre du jour en deux parties très distinctes qui s’est imposé ce jeudi. Une première partie « Météo de la Semaine », puis une seconde très orientée « Plan d’action & Contenus ». Le tout étant sérieux, concret, efficace, motivant comme dirait notre Présidente, qui va mieux, mais reste encore fatiguée.

I. LA METEO DE LA SEMAINE.

Honneur à Séraphin, qui nous revient après une session d’enseignement du côté de Tours, période qu’il a mise à profit pour acquérir de nouvelles compétences dans le domaine du coaching patrimonial et financier. De nouveau sur Dijon, Séraphin se propose de nous associer à ses activités telles que conférences, et sessions de coaching, sujet sur lequel il reviendra dans la seconde partie. D’un commun accord, nous projetons de détailler ses activités, compétences et parcours lors d’un prochain rendez-vous !

Julien nous annonce qu’il vient d’être retenu par l’entreprise Webedia, à compter du 19 Avril, dans le domaine du voyage, anciennement Easy-Voyage, ce qui correspond au Guide des Voyages en Ligne. Plus exactement, Juline vient de réussir un coup double, car il était également retenu pour un poste à Strasbourg. Du coup, il s’est permis le luxe de pouvoir faire son choix ! La liste des succès s’allonge, après les récentes nominations de Patricia, Zélina, Hugo… Toutes nos félicitations à Julien, qui a été très sérieux, attentif et appliqué dans toutes les « planches à secousses » qu’on lui a fait subir.

Estelle revient en tant qu’adhérente « Grand Témoin » : la nouvelle était annoncée, notre Couteau Suisse revient. (Private joke). Malgré tous nos efforts, le poste occupé par Estelle à l’ESEO depuis un an tout juste, résonne encore à nos oreilles comme celui de « Directrice adjointe des études ». En réalité, Estelle intègre l’ESEO comme Responsable de Formation et Secrétaire Générale : l’école monte en charge, avec une première promotion de 70 ingénieurs, mais du coup, il y a beaucoup de suivi à organiser, une partie de planification et de ressources humaines densifiée du fait du COVID. Bienvenue à Estelle, avec qui nous nous proposons d’aller rencontrer et démarcher les chefs de projet de l’APEC, à la fois pour renouveler notre communication et rechercher des terrains de coopération.

Nathalie, depuis 5 mois au Conseil Régional de BFC, recrutée en CDD 3 ans à la Maîtrise d’Ouvrage du S.I. : cela se passe bien, et Nathalie nous parle de ses deux actions récentes, bien dans le thème : son adhésion à FETE, l’association qui fête ses 30 ans, et monte une série d’actions de célébration. Nathalie prépare maintenant le concours d’ingénieur territorial, qui comporte une note de synthèse. Deuxième volet, bien dans le profil de notre militante, « faire de la pub dans les ateliers de l’APEC » : tisser du lien avec les associations voisines, c’est déjà créer du réseau. Nathalie se propose de participer aux prochaines réunions Garantie Jeune, (le 1er ou le 2nd mercredi de chaque mois) :

Florence nous apprend qu’elle avance « bien » sur son projet d’association vers l’Emploi, et que cet avis est partagé par les coaches sportifs, et quelqu’un que nous connaissons bien ici, Malika, notre Trésorière des débuts, pour qui chaque sou est un sou, chaque mot vaut exactement son poids. Florence va avoir besoin de témoignages de personnes qui ont retrouvé un emploi : merci à Estelle qui a déjà donné son accord, et peut-être à Julien, Zélina, Nathalie, de m’autoriser à vous mettre en relation ?

Thierry nous apprend qu’il fonde de bons espoirs sur un nouvel entretien prochain, pour lequel il détient la description de poste, et qui correspond à ses attentes. Après des entretiens décevants en termes d’amplitude horaire. Compte tenu de tout ce qui s’est dit sur les pitches, est-ce-que Thierry serait d’accord pour tenter l’exercice en atelier Jeudi Prochain ? (Éventuellement, on pourrait étudier par avance la description de poste, ce qui permettrait d’améliorer nos observations. Par exemple : mardi ou Jeudi après-midi).

Jérôme nous fait part de ses interventions de pédagogue familial, d’organisateur de vacances à la maison, qui fonctionnement visiblement bien ; du côté de Cric & Co, le scepticisme de la dernière fois s’est confirmé, car l’administrateur semble confondre Chiffe d’Affaires et Résultat, pourtant un must même dans l’ESS. Souci… Par ailleurs, Jérôme intervient au Crédit Coopératif, mais serait partant pour retrouver des activités rémunérées, et pourquoi pas des conférences, comme en 2020.

Christine, qui a repris le travail hier, après une interruption de 2 semaines, liée au Covid. Elle est encore fatiguée, et va devoir se donner le temps dé récupérer, mais elle est déjà ravie de rejoindre notre groupe ; parle de Florence Muller, qui travaille à la Plateforme Mobilités, et avait monté une association de conseil en look. L’association a perdu un bénévole, et du coup, le projet d’auto-entreprise de Conseillère en Image, pourrait être mis à profit, et notamment comme une intervention sur l’image et la communication non verbale : une fois que le contact aura été consolidé, cela pourra faire l’objet de la plénière. (Première quinzaine de Mai, à définir).

Autre partenaire pour BCN au sein de CAP EMPLOI sur un projet H’ACTIVATEUR DE COMPETENCES – 100% INCLUSION porté par CHEOPS Bourgogne-Franche-Comté.

CAP EMPLOI est régi par GIPE 21, groupement d’insertion professionnelle à l’emploi.

Ses objectifs:

  • L’information et la mobilisation des employeurs privés et public pour l’emploi des personnes handicapées
  • Le placement des personnes handicapées et l’appui aux employeurs en terme de recrutement des personnes handicapées
  • Le maintien dans l’emploi des personnes handicapées

Nous avons mis en place une dynamique de solidarité, davantage portée sur le collectif, en faveur des adultes avec un handicap physique ou invisible, en recherche d’emploi depuis plus d’un an, ayant perdu confiance en eux. 

Des espaces thématiques sont mis en place par les bénéficiaires, selon leurs besoins et leurs envies. Ces espaces seront axés autour de la remobilisation, le développement personnel et des compétences. 

La richesse du collectif fera émerger de nouveaux projets et encouragera chacun à développer son pouvoir d’agir et à développer la confiance en eux, par la prise de parole, la mise en action, et la prise de décision.

Cette force va augmenter le potentiel de retour à l’emploi du volontaire. Durant ces temps sont proposés :

  • Des rencontres avec des intervenants au sein de nos locaux situés au 15 rue de l’arquebuse à Dijon (CAF, AGEFIPH, avocats, coaching)
  • Des rencontres avec des anciens bénéficiaires ayant réussi leur parcours
  • Des visites entreprises

Je souhaiterais que les bénéficiaires puissent participer à vos ateliers, notamment sur les thématiques développement personnel, estime de soi.

Un mot rapide sur les membres du bureau : Jamila est excusée, mais les décisions de mise en place de la Trésorerie sont effectives, et les adhésions 2021, ainsi que les subventions commencent à arriver sur le compte. Zélina, dont le 1er mois de travail s’achève, a été bien occupée, et propose une rencontre physique prochainement.

Françoise a décroché une mission à temps partiel au CADA « Ateliers » et attend des nouvelles de sa candidature à Solidarités Nouvelles face au chômage, (15 Avril), que nous allons appuyer de notre mieux, auprès du Responsable de Groupe que nous connaissons bien, M. Renault. Françoise assure déjà les comptes-rendus de Bureau, elle nous a fait une proposition de « saga » ou de « feuilleton » dans la même veine que la série sur les Gafam : il s’agirait d’approfondir un sujet dans la durée, comme dirait Cristina (Cordulla), en rapport avec le thème « économie et société ». Nous recherchons donc un « troisième homme » pour les entretiens Garantie Jeunes ce mercredi.

Xavier qui continue à nous alimenter de documents et d’analyses INSEE, attend sa seconde vaccination pour début mai ; il pourrait être de retour à la prochaine session de Beaune, si tout va bien ! A noter sur les documents auxquels Xavier nous donne accès, ils ont de moins en moins recours à la forme « journalistique » (avec graphes et commentaires) pour privilégier l’accès à des séries et des tableaux. La question se posera donc de diffuser un simple accès à ces liens.

Enfin, nous saluons Hélène et Jean-Louis, présents et qui nous écoutent, et qui interviendront au titre des interventions AEC et Présence Digitale, dont il va être question dans la deuxième Partie.

II. PLAN D’ACTIONS ET CONTENUS 2021.

Absente aujourd’hui, Patricia, notre ambassadrice de l’Habitat étudiant a bien voulu en guise d’introduction au sujet activer ses talents d’ingénierie de formation pour nous aider à nous approcher plus précisément de notre objectif 2021. Je propose donc comme objectif général :

Mobiliser les réseaux sociaux dans le cadre d’une recherche d’emploi

et comme objectifs intermédiaires :

– choisir les bons réseaux : les connaitre les réseaux sociaux, leur impact, les profils d’utilisateurs selon les réseaux

– maîtriser son image :

       – ce que je communique selon ma posture, mes vêtements,

      –  dissonance entre tel que je me vois et tel que les autres me voient

  – s’exprimer devant une caméra : que dire, comment le dire, à qui le dire, les tics de langage : choisir ce que l’on veut transmettre en étant synthétique (un message percutant dans un temps court). Avec un peu de théorie et beaucoup de jeux de rôles

Voici quelques idées à approfondir en espérant ne pas m’être trompée d’objectif !

Deux sujets essentiels sont déjà bien présents : le look – image et non-verbal, et les ateliers « pitches ». L’Association est équipée de toute la documentation des années antérieures, nous pouvons donc à tout moment puiser dans le stock : ainsi dans AEC, après le Module N°2 « Projet professionnel », des exercices de communication écrite et orale sont disponibles. Il restera juste un débat technique à trancher : faut-il se caler sur une trame à 250 caractères (comme l’a fait Julien) ou sur pitch oral complet (la pièce de théâtre d’Estelle) en deux minutes et demie ?

Le second sujet : « La présence digitale ».

ici encore, beaucoup de suggestions :

Nathalie : avons-nous encore toute la documentation Evolve de l’an dernier ? Réponse : OUI. Avant de la mettre sur un drive, la question est de savoir « combien de personnes » constitueraient la promo 2021 ? La demi-douzaine de l’an dernier n’est pas suffisante : avec quelques départs en cours de route, les derniers se sont épuisés.

LinkedIn est un outil précieux qui nous accompagne aussi bien durant la recherche qu’en tant que demandeur d’emploi, Selon Nathalie sur LinkedIn, c’est bien utile lorsque l’on est en recherche, mais aussi une fois embauché, pour découvrir son nouvel environnement, les nouveaux collègues.

Françoise souhaite que l’on s’applique le modèle de certaines associations sur LinkedIn : Une semaine, un CV. Il faudrait que l’on se fasse aider par un expert. Julien considère par exemple qu’il a pu travailler abondamment son pitch en 250 caractères, puis se laisser développer ensuite son appréhension du poste. En revanche, il complète par le travail effectué avec le cabinet de recrutement sur son pitch en anglais.

Comme l’ont indiqué Julien et Nathalie, il serait bon que l’on fasse l’inventaire des besoins de chacun, et de mettre en commun les connaissances du groupe sur un drive. Pour ceux qui le souhaitent, nous allons de nouveau vous faire parvenir le questionnaire de démarrage de Caroline Dauvergne de l’an dernier, et surtout quels sont les points dont vous allez vous servir : posts – profil – forums etc.

Zélina : distingue le travail effectué en vue de l’entretien d’embauche, du profil LInkedIn « catalogue » : il faut rester large , et même vague pour éviter de se fermer des portes. Le modèle qu’imagine Zélina propose d’avoir recours à Juliette, dont le sujet d’expertise est la communication à 360°.

Le modèle que l’on voit se dessiner serait donc une série de séquences : sous forme de séries d’interventions compatibles de courte durée AEC, à la main d’Hélène, de Juliette, de Jean-François. De sessions « ateliers-pitches ». Comme l’indique Zélina, du fait que chaque intervenant ne sera pas disponible en continu, nous devrons veiller à recevoir une facturation régulière, sur un modèle proche d’un vacataire à l’acte.

Prochain envoi : la documentation Evolve de l’an dernier.

Webinar Grand Déj’ : Mardi soir en visio à 18 Heures.

http://www.legranddej.org/