Société·Technétronique

Vous passez trop de temps en ligne? Voici des conseils pour débrancher.

Tout le monde doit se déconnecter au moins une partie de son temps, pour se concentrer sur la vue d’ensemble. Vous devrez sans doute vous obliger à la faire.

Technetronics

Que peut faire un entrepreneur lorsque les demandes numériques ne cessent d’arriver?

D’une part, les entrepreneurs sont censés être branchés en permanence, capables de répondre en temps réel aux clients et prospects. En même temps, cependant, ils sont censés trouver le temps et l’espace mental pour voir grand – pour planifier des stratégies, développer de nouveaux produits, – grandir. Il est difficile de penser à demain alors qu’aujourd’hui continue à émettre des signaux sonores.

Équilibrer les deux est délicat dans le meilleur des cas. Maintenant, grâce au coronavirus, les entrepreneurs ont besoin de plus de temps et d’espace pour réfléchir, afin de pouvoir élaborer des stratégies sur la manière de diriger leur entreprise pendant la crise. Pourtant, comme beaucoup d’entre eux travaillent maintenant à distance, le déluge d’e-mails entrants, de messages « Slack » et « Teams » et de véritables téléphones qui sonnent est plus incessant que jamais.

La clé pour gérer tout ce bruit? Les ralentisseurs, c’est ainsi que j’appelle les petits obstacles que l’on peut créer pour vous faire réfléchir à deux fois avant de sauter en ligne. Voici quelques-uns de mes ralentisseurs préférés, du plus petit et du plus simple au plus grand et le plus spectaculaire :

I. Désactiver le déverrouillage biométrique :

J’apprécie le fait que mon empreinte de pouce puisse déverrouiller mon ordinateur et que mon visage déverrouille maintenant mon téléphone. Les mots de passe sont si compliqués, et la biométrie permet d’accéder beaucoup plus rapidement et plus facilement à mes appareils. Pour cette raison, l’un des moyens les plus simples de rendre votre utilisation de la technologie moins automatique consiste à désactiver la biométrie et à revenir à l’exigence de l’âge de pierre consistant à entrer un mot de passe pour déverrouiller votre appareil. Ce tracas de deux secondes est juste suffisant pour réduire les déverrouillages distraits.

II. Créez une politique face à face :

Non, vous ne pouvez pas passer la tête par le mur de la cabine pour le moment, mais vous pouvez faire quelque chose de similaire avec Skype, Zoom ou un autre outil vidéo. Créez un ensemble de règles personnelles qui spécifient les situations dans lesquelles vous allez passer un appel vidéo spontané (ou même un simple appel téléphonique à l’ancienne!). Plutôt que d’envoyer un e-mail ou un SMS. Choisissez une certaine catégorie d’interaction que vous entreprendrez toujours en direct et en face à face (ou de voix à voix), afin de pouvoir vider votre boîte de réception ou la fenêtre Slack de toutes les négociations à l’heure des réunions, des clarifications factuelles ou des conseils sur la façon de gérer votre prochains appels de vente. Tout aussi importante, cette pratique vous permettra de rester un peu plus connecté à vos collègues.

III. Procurez-vous une montre intelligente :

Je sais que cela semble contre-intuitif, mais l’ajout d’un autre appareil à votre trousse d’outils technologiques peut en fait réduire le temps que vous passez en ligne. Avant de recevoir mon Apple Watch, (ou toute autre marque, bien sûr.., c’est juste un exemple), tout SMS entrant me renvoyait dans le travail en ligne: je prenais mon téléphone pour vérifier la source de cette notification ping, et la prochaine chose que je savais, j’avais passé une demi-heure à chercher sur Twitter, e-mail et Slack. Maintenant, ces textes entrants apparaissent sur ma montre, et la plupart du temps, ils n’ont besoin d’aucune réponse immédiate ou d’une réponse très rapide que je peux émettre depuis ma montre elle-même. Et je suis rarement tenté d’analyser les mises à jour des médias sociaux, de consulter mes e-mails ou de suivre l’actualité, ce qui est tout simplement trop ennuyeux à faire sur un écran adolescent.

IV. Créez des comptes en dehors des heures de bureau :

Si vous utilisez la même adresse e-mail 24 h/ 24, il est difficile de consulter les e-mails sans être mis en mode travail. Envisagez donc de créer un compte distinct en dehors des heures de bureau que les membres du personnel savent utiliser uniquement en cas d’urgence ou une adresse e-mail personnelle distincte qui n’inclut aucun message professionnel.

V. Supprimer les applications «passerelle» :

Certaines applications sont si convaincantes qu’elles nous encouragent à ouvrir nos appareils, ne serait-ce qu’un instant, tout au long de la journée. Ces applications agissent comme des passerelles pour la sur-utilisation de la technologie, car une fois que nous ouvrons nos téléphones pour vérifier ce site de médias sociaux ou jouer au prochain mouvement Words With Friends, nous finissons par passer encore plus de temps avec nos gadgets.

Technetronics2

                                                                    Même les gens qui sont généralement résistants à la sur-utilisation de la technologie peuvent se retrouver à vérifier de manière compulsive leurs applications de nouvelles pour les dernières mises à jour de Covid 19. Si vous trouvez que certaines applications vous attirent vers votre téléphone tout au long de la journée, pensez à les supprimer. Vous pouvez toujours accéder à vos sites de médias sociaux ou d’actualités préférés avec votre téléphone ou le navigateur de votre ordinateur, mais au moins vous n’aurez pas cette icône sur votre écran d’accueil, vous tentant de jeter un coup d’œil.

 

VI. Désactivez les notifications et le nombre de messages non lus :

Les créateurs d’applications et d’appareils souhaitent que vous passiez le plus de temps possible avec vos gadgets, ils ont donc développé des mécanismes conçus pour vous attirer et vous garder en ligne. En haut de la liste: des bips de notification qui vous informent lorsque vous avez un nouveau message et des indicateurs visuels qui vous indiquent qu’il y a de nouveaux messages en attente (et, souvent, combien de messages sont en attente). Désactivez ces notifications et vous ne combattrez pas toutes les invites destinées à vous faire utiliser davantage votre technologie.

VII. Ne regardez pas votre flux d’accueil :

La plupart du temps, quand je regarde Twitter, Facebook, Instagram et LinkedIn, je me limite aux notifications – les interactions qui ont été signalées pour moi comme pertinentes, généralement parce qu’elles sont des réponses à quelque chose que j’avais posté. Bien qu’il y ait un certain narcissisme à se concentrer sur les réponses et les commentaires à mes propres messages, j’aime m’assurer que je suis sensible aux personnes qui prennent le temps de s’engager avec moi, et je n’ai pas le temps de le faire et laisser des commentaires (ou même de regarder) les messages de tout le monde.

VIII. Interruptions d’horaire :

Les heures entre 15 heures et 17 heures sont ma propre zone de danger personnelle – l’heure à laquelle je me retrouve le plus souvent perdu dans un vortex technologique, réalisant que je viens de passer 45 minutes à parcourir les réseaux sociaux ou à peaufiner les paramètres de mon ordinateur  au lieu de faire un travail réel. J’essaie donc de programmer les appels entrants pour cette partie de la journée, sachant que cela m’empêchera de sombrer dans un brouillard d’écrans, ou du moins me réveillera de la rêverie si je glisse accidentellement.

IX. Brisez votre Internet :

Si tous ces ralentisseurs plus modérés ne fonctionnent pas, envisagez des mesures plus extrêmes. Vous pouvez utiliser une application de blocage des distractions pour désactiver des applications ou des sites Web spécifiques, ou pour vous couper d’Internet à des périodes spécifiques de la journée ; vous pouvez faire la même chose avec les applications de contrôle parental, ce qui peut potentiellement désactiver l’intégralité du réseau de votre famille. (Cela peut être une bénédiction ou une malédiction, selon que vous utilisez le temps d’écran pour garder les enfants engagés afin que vous puissiez travailler … ou interrompre votre propre journée de travail pour retirer les enfants des écrans).

Si c’est vous le patron, vous pouvez envisager d’adopter la même approche pour l’ensemble du bureau : certaines entreprises éteignent leurs serveurs de messagerie ou leurs systèmes de messagerie après les heures d’ouverture, pour imposer des temps d’arrêt.

technetronics3

Je sais qu’il y aura ceux qui diront que ces stratégies parlent d’un échec plus fondamental, que nous devrions cultiver la retenue plutôt que de compter sur la technologie pour compenser notre propre manque de maîtrise de soi. Mais les entrepreneurs subissent déjà beaucoup de pression, maintenant plus que jamais. Dans un environnement technologique qui impose de plus en plus d’exigences à notre attention et à notre volonté, nous ne devons pas hésiter à utiliser tous les outils à notre disposition pour faire un usage plus intentionnel de notre temps, y compris le ralentisseur à basse vitesse.

Le Dr Alexandra Samuel est un chercheur en technologie et l’auteur de «Work Smarter With Social Media». Paru dans le Wall Street Journal le 7 Mai 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s