Culture - Loisirs - Histoire

BCN a vu pour vous : la fille au bracelet.

Le synopsis n’est pas nouveau : un procès d’assises va avoir lieu. Chacun sait qu’il s’agit de l’instance judiciaire la plus noble, mais aussi la plus spectaculaire, la plus populaire, celle où la justice « est rendue par des non-professionnels ».  Et encore une fois, cette justice « mise en scène » fonctionne.

accusée

Qui est donc cette Lise*, 18 ans, qui vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d’avoir son bac ? La voilà au banc des accusés, isolée dans le box, car elle est accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie.  Pas ou peu impressionnée par la Cour et le jury, Lise Bataille semble indifférente à l’enjeu de son procès : provoc ? Inconscience ?

Le monde et la mise en scène des adultes semblent bien archaïques, et celui de Lise échappe à celui de ses parents, « toujours au boulot », professions libérales tous les deux,  des signes d’aisance financière évidents, jusqu’à ce que le père (Roschdy Zem) s’arrête pour soutenir sa fille durant sa résidence surveillée (le fameux bracelet) et le procès d’assise. Tous deux vont tomber de Charybde en Scylla au fil des révélations des pratiques libérées des  adolescents de 16 ans qu’ils étaient tous au moment des faits…

Les magistrats et les avocats font, comme toujours, de leur mieux pour donner du crédit à leur thèse : cela vaudra une passe d’arme cinglante entre la mère de Lise (Chiara Mastroianni) et l’avocat général (Anaïs Demoustier, selon moi la révélation du film).

Anais1

Pas de procès d’assise sans coup de théâtre ! Celui-ci aura bien lieu : mais je ne vous en dirai pas plus.  Simplement, que les débuts en salle de ce film sorti le 12 février dernier semblent prometteurs, et que les commentaires précédaient les spectateurs d’une rumeur élogieuse.

Dans les grandes familles du cinéma, « bon sang ne saurait mentir » :  le réalisateur Stéphane Demoustier capte chacune des émotions de sa comédienne de soeur, parfaite dans le rôle de l’Avocat Général. Chiara Mastroïanni  et Roschdy Zem sont des parents dépassés par la marée qui les emporte…  Savez-vous de quand date le cultissime « Douze hommes en colère », de Sydney Lumet avec Henry Fonda ? De 1957 ! Respect….

L’Ours.

L_Ours_n

Lise Bataille : Mélissa Guers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s