Culture - Loisirs - Histoire

BCN a vu pour vous : Les Filles du Docteur March.

4filles1

Tout le monde a entendu parler des « Filles du Docteur March » ; aussi la superproduction sortie le 1er janvier 2020 offrait-elle l’occasion de revisiter nos souvenirs et vieilles images du roman de Louisa May Alcott, justement cité dès le générique du film. Pendant la guerre de Sécession, le Docteur March est parti au front, laissant sa femme et ses quatre filles dans leur maison de Concord,  dans le Massachussets. Jo rêve de devenir écrivain, au grand désespoir de sa très riche tante qui voudrait la voir mariée. Amy, de son côté, ambitionne d’être une peintre reconnue. Meg, qui se verrait bien actrice, se conforme davantage à ce qu’on attend d’elle et est sur le point de convoler. Beth, la cadette, a une santé fragile. Très proche d’elle, Jo l’est également de Laurie, un voisin qui finit par lui demander de l’épouser. Elle refuse d’épouser le jeune homme, qui n’est qu’un ami, et compte bien réaliser ses rêves… Plus qu’un jugement, le témoignage de deux des actrices principales paru dans l’Internaute offre une grille de lecture éclairante. Extraits :

Les Quatre Filles du Docteur March a été écrit par Louisa May Alcott en 1868 et 1869. Ces personnages peuvent-ils plaire à un public moderne ?

Florence Pugh (Amy March) : Je pense que le public continue de trouver ces personnages fascinants : ces quatre filles vivaient à une époque où il était impossible pour une femme d’avoir une carrière, de gagner son propre salaire et d’avoir une vie différente que celle qu’on avait décidé pour elles. Même aujourd’hui, leurs parcours restent inspirants. Je ne pense pas que les gens vont un jour se lasser de l’histoire de quatre jeunes femmes à qui on avait interdit de vivre la vie qu’elles désiraient, mais qui l’ont vécu malgré tout.

4filles3
                             Concord – Massassuchetts.

Saoirse Ronan (Jo March) : Greta [Gerwig, la réalisatrice, ndlr] est une réalisatrice qui possède un regard neuf. Le rythme des dialogues et la musicalité d’une scène sont essentiels pour elle, ce qui rend le film très vivant. Et le coeur de l’histoire traite du rapport d’une femme de cette époque à l’argent et au succès, mais aussi du fait que pour réussir, on a besoin de nos proches autour de nous. Donc je pense que c’est une histoire qui reste très actuelle.

Selon vous, le propos féministe de cette histoire est-il toujours d’actualité ?

Florence Pugh : Oui, bien sûr. Dans différents endroits du monde, il y a certainement des mœurs qui se rapprochent de ce que raconte le livre et le film. Comme les femmes qui subissent un mariage arrangé pour des raisons économiques. Il y a encore des endroits dans le monde où c’est toujours d’actualité. Même chez nous : on revient de loin, mais on a encore beaucoup de choses à accomplir en matière d’égalité.

Que faut-il en penser ? :

Honnêtement, on est rassuré très vite sur la réalisation : le scénario « tient », le parti pris dramatique aussi. A tout moment, un nouvel événement intervient, drame familial, nouveaux voisins, rivalités… bref, ce n’est pas la Comtesse de Ségur. De plus, le contexte de la Guerre de Sécession ne prête pas à l’insouciance ( cette guerre qui  dure de 1861 à 1865 provoque la mort de 620 000 soldats, dont 360 000 nordistes et 260 000 sudistes, ce qui en fait la guerre la plus meurtrière qu’aient connue les États-Unis à ce jour). S’il fallait mettre un petit bémol, il porterait sur le manque de « lisibilité » entre le présent et les souvenirs de Jo, (Josephine March), la narratrice : heureusement, au moment où l’intrigue se dénoue, chacun est là, bien campé dans son rôle, les personnalités et contributions de chaque membre de la famille élargie à l’oeuvre commune, limpides. Une belle famille, en vérité ! Vous aimerez.

L_Ours_n

 

 

Un commentaire sur “BCN a vu pour vous : Les Filles du Docteur March.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s