Formation et professionnalisation·Revue de Presse

11 astuces pour s’exprimer facilement en public.

Même si certains sont plus à l’aise que d’autres, prendre la parole devant un auditoire, cela se travaille.

Parler_en_public

1. Préparer des notes.

Pas question de lire son discours d’un ton monotone et monocorde, sous peine de voir tous les présents plonger le nez dans leurs téléphones portables. On n’écrit pas comme on parle, on n’utilise pas les mêmes vocables. Alors, oubliez les interventions écrites de A à Z, imprimées sur des feuilles 21 X 29,7 cm, difficiles en plus à manipuler, au profit de fiches cartonnées de format A5. Préparez votre intervention sous forme de plan en différenciant clairement les parties. jouez avec les couleurs, surlignez les passages importants ou à accentuer avec la voix, notez les citations, les mots-clés. Cela vous aidera à être plus naturel, plus convaincant, plus passionnant. pourquoi écrire les verbes ou expressions comme « il faut, je pense » ? Trop écrire, c’est, le trac aidant, prendre le risque de se noyer dans une montagne de caractères illisibles, et donc de perdre le fil de sa pensée. Si vous maîtrisez votre sujet, vous saurez construire les phrases le moment venu. faîtes-vous confiance. toutefois, il est toujours compliqué de lancer et de finir une intervention, rédigez vos introductions et conclusions en quelques lignes.

2. Cerner le message.

Pensez à vos interlocuteurs, ils vont devoir faire preuve de concentration pour vous écouter, alors évitez de les submerger d’informations inutiles et évitez les digressions sous peine de les voir « décrocher ». Selon une enquête IFOP-Wisembly, pendant les réunions 81 % des cadres s’occupent en faisant autre chose. La moitié (51%) lisent ou envoient des emails, travaillent sur d’autres dossiers (49%), lisent ou envoient des SMS (48%) . Certains font aussi des dessins (37%), jouent sur leur téléphone (10%), vont sur les réseaux sociaux (8%) organisent leurs week-ends ou leurs vacances (7%)…. Alors, pour retenir leur attention, transmettez un seul message et n’hésitez pas, selon la longueur de votre intervention, à en rappeler régulièrement la problématique. Soyez visuel dans vos propositions, évitez les énumérations de chiffres impossibles à assimiler. Si vous souhaitez que l’on vous entende, limitez aussi les textes reproduits sur Powerpoint, sinon le public se contentera de lire les slides (page d’un diaporama électronique  ou dossier défilant affiché sur l’ordinateur, ou projeté sur écran externe). Si vous souhaitez convaincre, vous devez porter votre message avec conviction et enthousiasme.

3. Choisir les bons mots.

C’est votre intervention, alors privilégiez le « je » ou citez le nom de l’entreprise, mais quel que soit le sujet évitez le « on« . Ce pronom indéfini désengage la personne qui prend la parole. Utilisez des mots simples, mais bannissez les formulations minimalistes comme « un peu » ou une « petite réunion ». Très dévalorisant pour la personne qui expose et pour son auditoire. Utilisez le langage direct et soyez factuel, dites « mon équipe a réalisé 70 % de ses objectifs » et non « je pense que nous…. » qui donne l’impression que vous ne maîtrisez pas le sujet. Employez le temps du présent, plus vivant. En fin d’intervention, on termine par une phrase nette de conclusion comme « Je vous remercie de votre écoute » et on évite le traditionnel « voilà…. » qui laisse votre présentation et l’auditoire en suspens.

4. S’adapter au public.

Parler_en_public1Renseignez-vous sur les participants. Qui sont-ils ? Quels sont les éléments à mettre en avant ? Sont-ils nombreux ? Comment se déroulera votre intervention : salle de réunion en « U », en théâtre ,avec ou sans micro ?  Tous  ces détails permettent d’adapter ses propos, de mieux cibler son public. Dire pour convaincre demande de personnaliser son discours pour se sentir plus à l’aise ou même mieux entendu.

5.Répéter son texte.

Maîtriser son sujet, c’est une chose, réussir à le partager avec d’autres en est une autre. Alors, entraînez-vous face à vote miroir, votre conjoint, ou à des amis. Utilisez vos fiches, modifiez-les au fil des remarques, de vos hésitations, mais surtout n’essayez jamais de reproduire le même discours. Vos propos évoluent au fil des répétitions, c’est normal, c’est signe que vous vous l’appropriez, qu’il prend vie et forme.  Le jour « J », vous parviendrez à le restituer sans mal. Il sera vôtre ; perceptif, l’auditoire sera d’autant plus attentif qu’il vous sentira à l’aise.

6. Soigner l’articulation.

Bafouiller, c’est la plus grande crainte de tous les orateurs. Alors, pour éviter d’entremêler les sons et de s’y reprendre à plusieurs fois, pratiquez des étirements de la bouche, des mâchoires, des joues. Pincez les lèvres, souriez jusqu’aux oreilles, rentrez les joues, gonflez-les… Ensuite, entraînez-vous à répéter de plus en plus rapidement de petites phrases du type « les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches, » ou bien « sachez soigner ces six chatons si soyeux ».

Le Net regorge d’exemples (www.articuler.com, http://www.momes.net). Une intervention en public, c’est comme une compétition, pour la réussir, il faut s’échauffer.

7. Jouer avec la voix.

Pour capter l’attention, il faut à la manière des comédiens, être expressif, apprendre à moduler sa voix, à varier les intonations, lui donner du rythme. pour y parvenir, rien de plus efficace que de lire plusieurs fois des textes à haute voix en variant les intonations… C’est d’ailleurs la méthode qu’utilisait le président américain, Abraham Lincoln. « En lisant à haute voix, j’entends ce que je lis tout en le voyant, de sorte que les deux sens le comprennent et je m’en souviens mieux », disait-il.

Parler_en_public0

Les histoires pour enfants se prêtent particulièrement à ce type d’exercices.

8. Surveiller sa gestuelle.

Pour réussir votre intervention, soyez vous-même. S’assumer et cultiver les points forts de sa personnalité – y compris sa timidité – est la meilleure méthode pour convaincre. Prêtez attention à votre langage corporel. Vous avez l’habitude de parler avec les mains ? Veillez juste à ce qu’elles ne vous cachent pas le visage. Soyez vigilant sur ces gestes qui révèlent des pans entiers de personnalité tout en trahissant les pensées de celui qui les fait. Pensez qu’à travers eux, vous exprimez 55% d’un message contre 7% avec les paroles et 38% avec les intonations.#

9. Regarder l’auditoire.

Pas question d’adopter un regard fuyant ou de garder le nez sur vos notes, que vous vous exprimiez devant trois ou cent personnes, vous devez regarder votre auditoire. La salle est immense ? Choisissez de regarder deux, trois personnes installées en différents endroits (à gauche, à droite, au fond). La réunion est composée de six personnes ? Faites tourner votre regard au fil de votre intervention pour les impliquer, pour maintenir leur attention.

10. Méditer quelques minutes.

Comme un comédien qui s’apprête à entrer en scène, isolez-vous quelques minutes  avant de débuter votre intervention. Le temps de méditer quelques minutes à travers un exercice de méditation. Pour se concentrer et gérer son stress, c’est idéal. Restez debout et fermez les yeux. Inspirez profondément par le nez en comptant jusqu’à 4. Bloquez votre respiration sur 2 temps, puis expirez par la bouche en comptant jusqu’à 8. Recommencez 4 à 5 fois. Concentrez-vous sur les vagues qui se forment sur le ventre. Pour mieux les sentir, posez une main dessus. La détente vous gagne ? Ouvrez tranquillement les yeux.

11. Maîtriser son temps.

Le temps, c’est la clef d’une intervention réussie. Selon une enquête de l’IFOP _ Wisembly, (Les Échos 24/03/2015)  la plupart des cadres indiquent que leur attention commence à diminuer au bout de 52 minutes de réunion. 23% affirment même perdre le fil après moins de 30 minutes ! Une bonne présentation doit donc être concise.

# N° 128 CGA Contact Septembre – Octobre 2018.

Article publié dans le N°134 de CGA Contact de Contact Septembre – Octobre 2019 – Le Journal de la Petite Entreprise.

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s