L'éditorial

Éditorial.

Voici le mois des lions…  Cela commence par le signe du zodiaque, dont les porteurs ont la réputation d’être aussi flamboyants que leur crinière, orageux et ombrageux que les temps de canicule…

Et voici le « remake » du fameux dessin animé de Walt Disney, la version en images de synthèse qui risque de nous faire regretter les films de jean-Jacques Annaud, qui avait au moins le mérite de tourner « en animaux réels », ours, loups, tigres, etc… toutes espèces menacées.

Du coup, la photo d’en-tête est parfaitement à sa place ! Voici le lion de Bartholdi ! Le Lion de Belfort est une sculpture monumentale de 22 m de long et 11 m de haut réalisée de 1875 à 1880 par Frédéric-Auguste Bartholdi, sculpteur Alsacien réputé. Il commémore la résistance de la ville assiégée par les Prussiens durant la guerre de 1870-1871. Un événement marquant pour la ville puisque c’est cet acte héroïque qui lui permettra de rester française, contrairement aux communes Alsaciennes avoisinantes.

L’idée, inspirée du feuilleton du Comité de Tourisme de Bourgogne Franche-Comté, est de vous faire voyager au coeur des 8 départements de notre belle région, et pourquoi pas d’y découvrir des lieux et des choses dignes d’intérêt ! Si vous possédez vous-même des images (de bonne qualité) que vous aimeriez faire connaître et partager, c’est ici ! Après tout, s’il y a bien une manière de rendre hommage à la Bourgogne Franche-Comté, ce sont bien ces terroirs !

L’Ours.

Actualités & News·Economie

L’économie et la plomberie (suite).

Il y a une semaine, nous évoquions le risque de découplage entre l’augmentation quasi-exponentielle des actifs, et le « vouloir d’achat », c’est-à-dire la valeur réelle des « produits » que l’on propose aux consommateurs. En voici une nouvelle illustration : comment et pourquoi les banques centrales se décident-elles à financer l’économie à taux nuls ou négatifs ? Mais parce qu’elles n’ont pas le choix !

Taux d’intérêt atypiquement faibles, et même négatifs en zone euro et au Japon. Marchés des valeurs mobilières et immobilières en apesanteur, inflation qui se dérobe à nouveau, politiques monétaires incapables de maintenir le cap de la normalisation… Il règne sur le monde de la finance un étrange sentiment d’inconnu, de bizarrerie, qui vire à l’inquiétude. Car chacun le sait : si les taux venaient à remonter, c’est toute la gamme des prix des actifs qui s’effondrerait.

Plomberie_2

Lire la suite « L’économie et la plomberie (suite). »