Optimisme·Pour un meilleur emploi·Revue de Presse

L’ennui au travail, une réelle cause de mal-être.

Bore out : c’est un sujet presque tabou, mais bien réel. Selon une étude, plus d’un employé sur deux s’ennuierait au travail. Comment y remédier ?

63 % des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage, réalisé par l’agence d’intérim en ligne Qapa.fr, jugent leur travail ennuyeux. C’est une vraie tendance qui, poussée à l’extrême, peut déboucher sur un syndrome : le bore-out.

Ces chiffres sont évidemment à prendre avec beaucoup de recul, et dépendent fortement des personnes interrogées. Mais ils mettent en lumière une vraie tendance de fond : l’ennui au travail. C’était le titre d’une étude publiée en 2011, dans la Revue Internationale de Psychosociologie.

Cinq ans plus tard, l’un des auteurs de cette étude, le docteur en sciences économiques Christian Bourion, publiait un ouvrage consacré au sujet, Le bore-out syndrom. Le sous-titre de ce livre dit beaucoup de choses sur ce syndrome : « Quand l’ennui au travail rend fou ». C’est un processus de « détérioration de la personnalité des salariés qui souffrent d’un manque de travail ». Selon lui, un salarié sur trois est concerné.

Nicolas HASSON-FAURÉ.

Dix conseils pour éviter ou se sortir du bore-out.

Alexandre Jost est le fondateur de la fabrique Spinoza, un groupe de réflexion  « dont la mission est de redonner au bonheur sa place au cœur de notre société », et qui propose des formations spécialisées avec son académie. Il livre dix conseils pratiques pour tenter d’enrayer l’ennui au travail :

1°) Avoir un « cercle qualité ».

Premier conseil : « Rassembler des collègues, pourquoi pas son chef, pour s’interroger sur comment mieux travailler ensemble ».

2°) S’interroger : « Pourquoi ? »

Il s’agit de partir de cette question : « Mon travail, pourquoi je le fais ? ». L’idée est de trouver par soi-même le sens de son travail.

3°) Changer de poste en interne.

Une solution plus radicale. C’est aussi une manière « de prendre le taureau par les cornes ».

4°) Plus de place pour la partie du travail que vous aimez.

On peut aborder son travail différemment en donnant une place croissante à ce que l’on aime faire. Autre vertu : « Il est très difficile, pour un chef, de lutter contre quelqu’un qui fait ce qu’il aime ».

5°) Utiliser ses forces.

Des tests permettent de déterminer ses forces pour les utiliser au travail. Une force c’est « le croisement entre les compétences et la passion ».

6°) Le dialogue entre collègues.

Grâce à ses collègues, l’idée est de « révéler ce qu’on aime dans le cadre de son travail ». Un exemple de question qu’ils peuvent vous poser : « Quelles sont les activités que tu as réalisées récemment qui t’ont donné de l’énergie ? ».

7°) Un projet en équipe.

Identifiez des  projets en interne stimulants et travaillez les avec des « alliés », car « vous avez plus de capacités de persuasion » et donc plus de chances de les faire aboutir.

8°) Se faire coacher.

Pour donner du sens au travail ou se définir un objectif, la solution peut être de faire appel à un coach de vie professionnelle.

9°) Développer sa « gratitude ».

Il s’agit de remercier un collègue de travail, de se « remercier soi-même » ou son travail en général pour se concentrer sur le côté positif.

10°) Savoir déconnecter au travail.

« Se ménager du temps au travail sans e-mail, sans téléphone ». C’est peut-être le conseil le plus difficile à mettre en œuvre. Cela veut donc dire plus de temps pour se consacrer à d’autres tâches.

Article paru dans « Ouest-France Finistère » des 23 – 24 Mars 2019.

Nicolas Hasson-Fauré est journaliste Web dans ce quotidien, après avoir travaillé à Nice-Matin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s