Nos synthèses par domaines.·Pour un meilleur emploi

Le métier de la semaine : responsable d’import-export.

Responsable import/export : en lien avec le monde.

Le développement croissant des échanges internationaux fait que le nombre de postes dans le domaine de l’import/export ne fait qu’augmenter. De nombreuses grandes sociétés mais aussi des PME et des PMI font appel aux compétences d’un responsable d’import/export pour développer leurs ventes à l’international ou gérer au mieux leurs importations.

 Fin négociateur, rôdé à l’international, à l’aise en anglais et possédant une bonne connaissance des marchés, le responsable import/export prospecte sur les marchés, négocie les contrats et analyse les besoins. Il définit différents objectifs commerciaux et s’efforce de fidéliser aussi bien les clients que les fournisseurs internationaux. Encadrant une équipe, il doit coordonner et veiller au suivi des différentes branches de l’entreprise (marketing, comptabilité, stocks, livraison, transport, achats).

Qualités et compétences.

C’est un poste à responsabilités assez varié. Le responsable import/export doit impérativement avoir un bon sens relationnel, être autonome, stratégique, logique, curieux et diplomate. Il maîtrise obligatoirement plusieurs langues étrangères et a de fortes connaissances juridiques concernant le droit commercial, la fiscalité étrangère et la règlementation des  pays importateurs. Ce métier enrichissant permet de nombreux contacts à travers le monde. Curiosité d’esprit, ouverture sur le monde et sur d’autres mentalités sont indispensables et particulièrement stimulantes.

Le responsable import/export doit savoir manager et encadrer une équipe, dialoguer avec les différents services de l’entreprise. Il lui est indispensable d’avoir une bonne résistance face au stress car il peut lui arriver de faire face à des échecs dans ses négociations, sans perdre de vue ses objectifs commerciaux. Il faut être réactif ! Enfin, la mobilité est un des critères pour réussir dans ce type de poste, car les voyages à l’étranger sont nombreux et nécessaires.

Études et formation.

Les titulaires d’un baccalauréat doivent poursuivre vers des études supérieures dans le  commerce pour prétendre occuper un poste de responsable import/export. Cela peut être le BTS de commerce international, le BTS Management des Unités commerciales, suivis d’études en Langues Étrangères Appliquées (LEA), options Commerce International de Niveau Bac + 4. Les Masters 1 et 2 dans les domaines de la Vente, de l’Économie et du Commerce, les écoles de commerce spécialisées à l’international, les écoles de management sont généralement appréciés.

Les évolutions possibles varient en fonction de la taille de l’entreprise. Dans les grandes sociétés, un Responsable import/export aspirera à devenir Directeur International. Par ailleurs, avec quelques années d’expérience, les cadres du commerce international peuvent créer leur propre structure et atteindre des postes de direction générale.

RégionsJob : Rubrique en partenariat avec l’Observatoire des Métiers.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s