Evènements·Optimisme

Peut-on vraiment passer un Noël chaleureux en famille ?

Noël et ses retrouvailles. Nous enfilons nos plus beaux atours, pourtant… la famille s’agite, des alliances se nouent, des conflits non résolus renaissent. Certains, masquant leurs écueils, affichent une harmonie d’apparat. Que se joue-t-il derrière le décor ? Derrière le caractère obligatoire de la convention sociale, pouvons-nous vraiment passer un Noël sincère et chaleureux ?

Sommaire


« Le problème avec Noël, estime Bruno Clavier, psychanalyste transgénérationnel, c’est qu’il s’agit d’une convention sociale. Tout le monde se réunit de façon un peu obligatoire, alors qu’au quotidien les relations peuvent s’être distendues pour toutes sortes de raisons toujours agissantes. » Chacun envisage le réveillon avec l’espoir de retrouver un peu de la magie de l’enfance. Mais en pratique, quantité de questions surgissent, qui mettent en évidence les tensions familiales : chez qui ira-t-on cette année ? Qui sera là ? Mon petit frère va encore se défiler, ma mère va me faire des remarques sur ma robe, mon poids, mon jules ; mon père préfère son autre gendre, c’est une évidence ; quant à ma belle-sœur, que va-t-elle trouver à dire sur mes enfants ? Et moi, dans tout ça, vais-je encore avaler des couleuvres ou réussir à être moi-même ? « Les fêtes sont très investies pour confirmer la famille idéale que l’on voudrait être, celle qui nous a manqué, commente Juliette Allais, psychopraticienne formée elle aussi au transgénérationnel. Mais les moments de retrouvailles révèlent l’écart entre l’idéal et la réalité. Et cela s’avère parfois très douloureux. »

Lire la suite « Peut-on vraiment passer un Noël chaleureux en famille ? »