Management·Optimisme·Pour un meilleur emploi·Recrutement & RH

Office manager : un nouveau métier peu connu et pourtant indispensable.

Marché de l’emploi

Par Rozenn Perrichot | Publié le 19/11/2018 sur Régions Job.

Office manager, mais aussi assistant(e) de direction, Executive assistant, office & Happiness manager, office & HR manager… Ce ne sont pas les appellations qui manquent pour tenter de résumer l’ensemble des missions de cette nouvelle figure. On fait le point sur ce nouveau métier d’office manager, encore trop méconnu, mais dont l’importance ne cesse de croître.

Office manager : ce nouveau métier peu connu et pourtant indispensable

Quel que soit le secteur d’activité : ils sont partout ! C’est le constat que dresse le rapport de Magic Office, magazine web qui traite des questions relatives à l’office management et à la vie de bureau. Ce rapport met en lumière le rôle désormais indispensable des office managers.

Ils gèrent la relation avec les fournisseurs, intègrent les nouveaux collaborateurs, gèrent l’achat de produits et services, voire prennent en main les ressources humaines selon les entreprises. « Et c’est sans parler de la gestion des factures, de la formalisation des processus, ou encore de la gestion des événements » ajoutent les auteurs de l’étude. Bref, l’office manager ne chôme pas et est un véritable couteau suisse. Preuve en est avec les nombreux titres donnés à cette profession :

titre-poste-office-manager

I. Le profil type des office managers en 2018

Toutes professions confondues, le métier d’office manager fait de plus en plus d’adeptes auprès des salariés, et notamment dans les petites structures. Les TPE/PME ont des besoins évolutifs en termes de management de vie de bureau, mais ne sont pas prêtes à embaucher une personne à temps plein. Ce sont donc les collaborateurs en interne qui évoluent sur ce poste. Les deux tiers des offices managers interrogés pour l’enquête exerçaient une autre profession auparavant. De plus, l’expérience moyenne qu’ils possèdent est relativement courte : entre 2 et 5 ans. En d’autres termes, ce métier est donc accessible à différentes professions puisqu’il demande des compétences communes avec bien d’autres métiers, et il offre également une réelle opportunité de reconversion. Et pour le moment, avec plus de 9 femmes sur 10 qui exercent ce métier, l’office management est un domaine qui parle davantage aux femmes qu’aux hommes.

II. Les très nombreuses missions de l’office manager.

Quand on parle de couteau suisse, l’image est particulièrement adaptée à l’office manager. Le côté transversal de leur périmètre d’action encourage la hiérarchie à leur confier des missions très diverses. Une précédente étude de Magic Office avait répertorié pas moins de 117 missions en moyenne. Et du fait de ce périmètre d’action très large, tous s’accordent à dire que la profession est stressante, voire compliquée, et que les salaires ont du mal à évoluer. Les office managers ayant une position centrale de « problem solver », ils sont au cœur des échanges et doivent bien souvent s’adapter et faire de larges amplitudes horaires. A noter que le manque de process en entreprise est cité comme une cause de sursollicitation en-dehors des heures de travail. D’ailleurs, les principaux concernés finissent par évoluer sur d’autres fonctions, selon leurs affinités, comme RH, DAF…

missions-office-manager

Mais ces griefs n’empêchent pas les office managers d’être, pour la majorité, heureux au travail. 58 % des sondés ont accordé une notre entre 7 et 10 concernant leur niveau de bien-être au travail.

III. Beaucoup de salariés, mais une profession qui séduit de plus en plus d’indépendants.

Encore récent, ce métier concerne surtout des salariés. Seuls 14 % des office managers interviennent dans les entreprises en tant qu’indépendants. En revanche, face à la grande importance que portent désormais les candidats et les collaborateurs à la qualité de vie au travail, les entreprises se rendent bien compte des efforts à faire. Sans vouloir forcément créer un poste, elles ont de plus en plus recours à des cabinets qui dépêchent dans leurs locaux des office managers pour des missions plus ou moins longues.

Du côté des secteur d’activité, les E.S.N. (entreprises de services numériques) et autres sociétés de technologies sont les premières à s’être emparées du sujet. Étant donné les grandes difficultés de recrutement auxquelles elles font face depuis plusieurs années, ces entreprises ont tout intérêt à attirer les candidats avec des arguments solides du côté de la vie de bureau, de l’équilibre vie pro/vie perso, des méthodes de management… On retrouve ensuite le B.T.P., la finance ou encore le secteur de la communication.

secteur-activité-office-man

Et vous, pensez-vous qu’après « un toilettage » l’ensemble de vos compétences pourrait répondre au profil de « problem solver » décrit dans ce portrait ?

L’Optimiste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s