Management·Optimisme·Revue de Presse

Désengagement, le comprendre et y remédier

En lien avec notre chronique d’hier sur « le quart des français prêts à se porter pâles » pour une journée de repos, voici possiblement une des raisons à l’origine de cette attitude : le désengagement.

Selon l’étude Gallup, uniquement 11% des collaborateurs français se sentent engagés au travail. Ce chiffre nous révèle que les conditions de travail ne permettent pas aux employés d’être totalement épanouis et investis. Pourtant, des solutions existent contre le désengagement, et elles sont bien plus simples ce que l’on imagine.

I. Comprendre le désengagement pour y remédier

Le salarié engagé, ce n’est pas celui qui arrive au bureau dés l’aube et repart après tout le monde, qui ne prend jamais de pause café et qui oublie parfois sa pause déjeûner. Le salarié engagé, c’est celui qui arrive enthousiaste au bureau, pour qui la vie professionnelle n’est plus un obstacle face à la vie privée, est en accord avec la culture de son entreprise et prend même goût à contribuer à son évolution. Dans  un monde idéal, nous serions tous dans cette situation, pourtant, en France depuis quelques années, on entend davantage parler de « désengagement au travail », cela devient même un réel problème de société. Le désengagement, c’est avant tout une baisse, voire une absence, de motivation et un amoindrissement de l’intérêt du salarié pour son travail. Cela n’est pas sans conséquences. À l’échelle personnelle, le moral en est forcément amoindri. À l’échelle de l’entreprise, cela peut avoir des conséquences économiques désastreuses. Mais avant de chercher des solutions, attardons-nous d’abord sur les causes ! 

Plusieurs de vos salariés sont démotivés ? 

D’après l’étude Gallup, il s’agit souvent d’un problème la communication, d’organisation dans le travail ou de management.

Parmi les grandes causes de ce mal, on trouve :
– une mauvaise ambiance au travail
– une mauvaise communication
– un management qui laisse à désirer
– des changements récurrents et incompris au sein de l’entreprise

II. Comment réagir ?

Si vous sentez que vos collaborateurs sont perdus dans l’organisation de votre entreprise ou ne se plaisent pas dans leur cadre de travail, prenez les devants. Allez plus loin dans vos démarches et n’hésitez pas à prendre de vrais mesures pour améliorer la qualité de vie de vos employés et relancer leur engagement sur le long terme.

Dans son article « Peut-on dépasser le bullshit du babyfoot et de la corbeille de fruits ? »Michel Abitteboul nous invite à dépasser les artifices des méthodes actuelles pour obtenir des résultats plus probants.

Un seul de vos salariés est démotivé ? 

Ses raisons sont certainement plus personnelles. Peut-être a-t-il des problèmes d’ordre privé, dans ce cas ne soyez pas intrusif mais prêtez lui une oreille attentive. Peut-être ne se sent-il pas à sa place dans son environnement de travail, cela peut-être causé par plusieurs facteurs.

Parmi eux on trouve :
– Le sentiment de manque de reconnaissance ou d’incapacité d’évolution
– La non-reconnaissance dans les valeurs de l’entreprise, il ne trouve pas d’intérêt à travailler dans l’entreprise car il ne se reconnait pas dans l’image qu’elle véhicule ni dans ses objectifs.
– Le désengagement suite à un surmenage ou une pression que l’employé s’est infligé, il a possiblement baissé les bras.
– On trouve aussi le sentiment d’isolement. L’employé se sent à l’écart face à une équipe soudée dans laquelle il n’a pas réussi à trouver sa place.

Ceci n’est pas une liste exhaustive, mais elle prouve que de nombreux facteurs peuvent altérer l’envie de travailler d’un salarié. Pour trouver la réelle cause du problème, il ne faut pas hésiter à parler à la personne concernée. Sans communication, il n’y a pas de solution ! Si vous êtes vous-même dans un cas de désengagement, alors exprimez-vous, votre boss n’en sera que reconnaissant !

L’équilibre, comme la communication, est primordial. Personne ne veut d’une entreprise qui stagne, cependant personne n’a envie d’arriver chaque jour sans savoir ce qui l’attend. Pour trouver un juste milieu, il faut offrir des opportunités d’évolution, grâce à des formations ou à des évolutions de poste, tout en ne bousculant pas chaque jour les habitudes de travail de l’entreprise. Il est important que chacun ait sa place dans l’équipe, cela permet d’être considéré et de savoir à qui les salariés doivent s’adresser lorsqu’ils ont une demande particulière.

Maintenant que vous vous êtes posé les bonnes questions, il est temps de trouver un remède. Comme nous l’avons mentionner auparavant, tout est dans le dialogue. Osez vous remettre en questions et montrez à vos collaborateurs qu’ils ont leur place dans l’entreprise. En mettant en place des mesures explorant les motivations personnelles de chacun, vous éviterez la crise. La démotivation est contagieuse ! Un salarié qui arrive en traînant des pieds pour une raison ou une autre aura un effet négatif sur les autres. Donnez des objectifs clairs et réalisables, laissez leur la possibilité d’agir, et écouter leurs idées. Vous transformerez alors une situation anxiogène et dangereuse pour l’ensemble des parties prenantes, en une vraie force.

Managers, si vous souhaitez aller plus loin n’hésitez pas à consulter nos articles sur le management positif et le management par le jeu. 

Signé : L’Optimiste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s