Actualités & News·Evènements·Nos projets·Recrutement & RH

Plénière N° 102 – Le 24 Mai.

Ah, on risque d’en parler encore longtemps, d’Un Emploi Nommé Désir… Maintenant que le projet est dans les starting-blocks, les choses deviennent d’un coup plus évidentes, et l’on oublie les premières réunions du mois de Janvier, la course aux subventions à boucler in extremis le 18 Janvier…

Après le refus « sec » de la Ville de Dijon de prendre part à ce projet, nous aurions pu demander (c’est déjà arrivé, notamment lors de notre émancipation de l’APEC), si nous n’aurions pas froissé quelqu’un, en « acceptant la Salle gracieusement proposée par la Ville de Quétigny, son Maire Rémy Detang et tous les services mobilisés là-bas sur notre « grande cause nationale, celle de l’Emploi.

Et puis, le naturel est revenu au galop ; il a suffi d’un signe de Claire Tomaselli pour que nous repartions au front, à quatre cette fois : SNC, BCN, EGEE et le GECKO pour notre premier dossier en direction de la Fondation SNCF. Wait and see, mais nous ne devrions pas attendre trop longtemps.

Restent les questions de logistique, de réglages et de sucré-salé… Mesdames et messieurs, à vos fourneaux ! Et bien sûr, les généreux donateurs sont toujours cordialement les bienvenus …

Ce 24 Mai, nous accueillons deux nouveaux visages Lise, et Christine P. : cette dernière, un peu surprise par notre interprétation de « l’anonymat » décrite dans notre charte, se plie cependant volontiers au jeu.  Travaillant dans la même entreprise que Fabien, la situation de Christine P. se résume à une tentative d’exploitation par la précarisation… Un classique, en bref ; aucun reproche sur le plan professionnel. Nous prenons le parti de « séparer les variables », et  d’éclairer le panorama des possibles.

Il se trouve que Lise, est également tentée par cette approche : son projet professionnel tel qu’il s’élaborait lors de l’arrivée à Dijon,  a besoin de retouches, et en particulier d’une réévaluation des débouchés dans les métiers de la psychologie. Point à signaler : toutes deux, aussi bien Lise que Christine disposent du statut d’auto-entrepreneur, et donc de la faculté de facturer leurs prestations. La décision retenue est donc de recommander nos 2 candidates – ensemble ou séparément – à RH Solutions, le cabinet de portage salarial dirigé par Christophe Prost, au Hameau de Mirande. Le retour des intéressés vient de nous parvenir : l’Agence va recevoir nos postulantes. Nous en saurons plus le 21 Juin, dite « La Plénière du Solstice », la nuit la plus courte de l’année…

La question du statut d’auto-entrepreneur pourrait également à l’ordre du jour pour Marie-Claire, en délicatesse avec son employeur actuel, mais qui réunit à la fois ambitions et compétences dans le domaine commercial, et à qui les objections qu’on oppose ressemblent « à des fausses barbes » : l’adaptation à une domaine, et la parfaite connaissance des produits de son catalogue sont des clés de la réussite des meilleurs commerciaux. Rien de neuf sous le soleil : ce qui l’est plus, c’est le jugement à l’emporte-pièce, peu professionnel … Nous allons demander l’avis de deux professionnels.

Un mot sur notre visibilité : tous les chiffres d’audience sont en progression, ce que l’on pourrait expliquer par une meilleure maîtrise des supports, des sujets, etc. mais aussi par des astuces telles que la création du groupe FB « Les amis de BCN », notre levier de sympathie lointain… Dès le mois de Juillet, nous espérons « toiletter  » les 2 supports, WordPress et Facebook, en faisant d’ici là, valider notre recrutement d’1 Service Civique.

Enfin, pour conclure la réunion, Antoine signale une présentation intitulée Meetup du Jeudi 17 Mai, dont nous avons récupéré les documents-clés, impressionnants !

  • Atteindre vos objectifs grâce à votre adaptabilité comportementale.
  • Gérer nos relations interpersonnelles.
  • Gérer l’aspect humain en fonction des étapes du cycle du changement…

De sinistre mémoire, puisque ce contenu est mis en question dans les chefs d’accusation du procès de Didier Lombard, Louis-Pierre Wenes et Olivier Barberot… alias les inculpés d’Orange. Bien entendu, ces supports suivront sans tarder !

L’Ours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s