L'éditorial·Nos projets

Editorial. L’année du chien de terre.

2018 devrait être, doit être une grande année pour BCN. De nombreux échanges ont pu avoir lieu, mixant les attentes de nos « anciens », pour qui, il va sans dire, nous éprouvons le plus profond respect. Les personnes de passage par BCN ne peuvent pas, pour un temps du moins, apporter des « parrains » à leurs pairs, à quelques exceptions près. Il faut donc que l’association s’emploie à tisser ce réseau collectivement !

Pour le moment, l’instance de gestion (le bureau) se doit de rester pragmatique, et donc de rester proche des attentes des personnes qui nous demandent « un coup de main ! »

Aussi, si nous pouvons accepter et entendre toutes les suggestions, ce qui nous guidera sera encore la bienveillance et l’esprit d’entraide, à commencer par : un accueil, une écoute, un partage destinés à conforter chacun dans sa quête et son projet. Nous avons découvert à cet égard qu’une de nos prestations les plus demandées était « la simulation d’entretien individuel ». S’entraîner et s’entraîner encore, face à un « jury » bienveillant, bien sûr : encore fallait-il y penser !
Renforcer notre catalogue, et cela de deux manières : en développant nos contenus et nos projets.
– via notre pratique des outils digitaux, (Emploi store, Réseaux sociaux, Services civiques).
– en créant ou ranimant des filières d’implication collective, qui mettent en valeur nos adhérents.
Contribuer à l’espace collaboratif d’écoute et de communication avec les autres associations et les partenaires (ex: Solidarités Nouvelles face au Chômage, Mythmakers, Gecko ), en étant attentif au montage d’actions communes.
Agir auprès des acteurs du territoire (interventions personnalisée et/ou collectives, transfert de connaissances, formations issues du modèle AEC, coaching, participation avec Pôle Emploi à des sessions décentralisées, … ).
Et pour conclure, cette réflexion de Hugues, adhérent 2017 : « Je n’imaginais pas que BCN, c’était autant de boulot »!  C’est vrai, Hugues, mais nous enseignons aussi la dimension « plaisir » : prendre plaisir à échanger, à confronter des idées, des expériences. Objectif final : 1000 bravos, 1000 sourires.
L’Ours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s